@MortSereine @ctualités : les Brèves


Réactions, réflexions sur l’actualité des thèmes qui nous intéressent : c'est ICI !


7 mars 2018

Un peu d'autosatisfaction ? Surtout un témoignage spontané d'une personne abonnée à notre Lettre d'Information qui exprime son désarroi face à la perte d'autonomie...

 

J’ai beaucoup de sympathie pour votre collectif, qui me semble constructif et pondéré, j’ai signé la pétition citée dans votre message.


Je souhaite soutenir votre action,  mais je trouve absurde de définir le critère du droit à terminer sa vie au délai de 6 mois de pronostic vital : J’ai vu un cousin, après un AVC, survivre 5 ans sans aucune autonomie, sans parler, sans manger seul, terminer comme une momie sur son fauteuil roulant. Il ne m’a pas reconnue, mais a gémi dans un souffle « madame, emmenez-moi de là ». Il a encore vécu 2 ans, s’est éteint à 96 ans. A qui a profité cette souffrance ?

 

Une de mes parentes , elle aussi paralysée après un AVC, se plaint depuis 6 ans qu’elle n’a pas eu la chance de mourir de son AVC, et espère chaque fois que nous la voyons que c’est la dernière ! Elle perd peu à peu ses repères et capacités cognitives, combien de temps devra-t-elle encore souffrir ? Elle a 95 ans…

Pour ma part, j’ai 73 ans, je suis en bonne santé actuellement, je refuse la perspective de finir ma vie dépendante, du lit au fauteuil roulant, avec des couches et nourrie de petits pots vitaminés. C’est aussi pour cela que je suis à l’ADMD. 

 

Bien cordialement à vous,
V. B.


6 janvier 2018

Vivre et mourir dans la dignité au Québec : points de vue

 

René Reid dans 'Le devoir' le 30-12-2017 et dans 'Le Soleil' le 2-1-2018


Extrait : "Deux ans après l’adoption de la Loi concernant les soins de fin de vie, selon le rapport de la Commission du même nom, 638 personnes ont eu recours à l’aide médicale à mourir au Québec en 2016-2017. Mourir dans la dignité constitue, pour notre société, une avancée certaine.

Malheureusement, l’actualité nous présente trop souvent les ratés qui surviennent dans l’offre de support aux aînés, à domicile comme en CHSLD. Quand on entend notre entourage répéter que «moi j’irai jamais dans un CHSLD», on ne peut s’empêcher de craindre que mourir dans la dignité ne devienne un pis aller au défaut de pouvoir vivre dans la dignité."

http://www.ledevoir.com/opinion/lettres/516527/vivre-et-mourir-dans-la-dignite#reactions

https://www.lesoleil.com/opinions/carrefour-des-lecteurs/vivre-et-mourir-dans-la-dignite-2b87f189f33625b6e07d86d34493d2a5


Un commentaire :


En liberté

Oui à un vivre dans la dignité. Encore du travail et de l'investissement devant nous !

Oui à un mourir en liberté et en dignité. La dignité passe par le libre-choix.
Et la dignité dans le mourir s'est installée au Québec à travers notre Loi sur les soins de fin de vie. Reste à la bonifier après plus de 2 années d'application. Le Jugement unanime de la Cour suprême de février 2015 fut tout un cadeau; reste à pleinement le déballer. Pour plus de liberté et de dignité.

Après 2 ans d'application de notre Loi, plus de 1 000 personnes ont terminé leur vie par AMM, librement et dignement. Les témoignages sont si nombreux et tellement éloquents.



5 janvier 2018

Le Conseil d'État valide la procédure collégiale d'arrêt de soins d'une adolescente
par le CHU de Nancy
Le Conseil d'État vient de rendre une ordonnance dans laquelle il rejette le recours déposé par les parents d'une jeune fille à l'encontre d'une décision collégiale d'arrêt des soins de leur fille, Inès, prise par l'équipe médicale du CHU de Nancy. La jeune fille de 14 ans, qui souffre d'une myasthénie auto-immune pour laquelle elle est suivie au CHU de Strasbourg, a été victime d'un arrêt cardio-respiratoire en juin 2017.
Damien Coulomb dans Le Quotidien du médecin


26 décembre 2017

Intervention de Mmes GODARD et DEBERNARDI lors de leur audition au CESE


Voir la vidéo en suivant le lien ci-dessous
https://www.youtube.com/watch?v=2BjWWLteNQ4



10 décembre 2017

Battons-nous pour obtenir une loi sur l'aide active à mourir !

Nous soutenons la pétition  de Marie Godard qui a déjà obtenu plus de 250 000 signatures et que vous trouverez en suivant le lien ci-dessous :
https://www.change.org/p/battons-nous-pour-obtenir-une-loi-sur-l-aide-active-%C3%A0-mourir


Cette pétition est adressée à
- Ministre des solidarités et de la santé  : Agnès Buzyn
- Président de la République  : Emmanuel MACRON
- Président du CESE  : Patrick Bernasconi
- Premier ministre  : Édouard Philippe

Légalisation de l'aide active à mourir

Nous soutenons la pétition  de Nathalie Debernardi qui a déjà obtenu plus de 250 000 signatures et que vous trouverez en suivant le lien ci-dessous :
https://www.change.org/p/pour-une-loi-sur-le-suicide-assist%C3%A9-en-france-findevie

 

Cette pétition est adressée à

- Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République

- Madame Agnès BUZYN, ministre des solidarités et de la Santé

- Comité consultatif national d’éthique

- Monsieur Patrick Bernasconi,
  Président du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE)

- Monsieur Edouard Philippe, Premier Ministre


Fortes des soutiens déjà obtenus, le jeudi 7 décembre, Marie et Nathalie ont été  auditionnées par les membres de la Commission temporaire sur la fin de vie du Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE) chargés d’étudier le sujet de l’aide active à mourir. Cliquez ici pour lire leur description de cette audition.


21 août 2017

ADMD-Tour sur Facebook : auto-congratulation OUI, réponses aux questions sensibles NON

Vous pouvez le constater en lisant les échanges ci-dessous :



20 août 2017

Altération de l'image de l'association ADMD

 

Le comportement de certains membres du CA sur les  réseaux sociaux Twitter, Facebook ou autres sites, ne risque-t-il pas de nuire à l'image de l'ADMD dans le public ?

Voir la rubrique "L'image altérée de l'ADMD sur le Net".

 



16 août 2017

La surcotisation : qu'est-ce que c'est ? A quoi ça sert ?

 

Lors du Conseil d’Administration réuni le 10 novembre 2007, le président Romero rappelait
«  que l’augmentation de 1€ de la cotisation a pour but d’alimenter un fonds pour aider les personnes ayant besoin d’engager une procédure judiciaire pour obtenir l’application des textes en vigueur. »

 

Qui connaît ce fonds ? Dans quel rapport financier est-il indiqué ?

Combien a-t-il recueilli depuis 10 ans (1€ par an et par adhérent) ?
(on peut estimer que cette surcotisation a produit, en 10 ans, environ 500 000 €)

Quels ont été les bénéficiaires de ce fonds ? Pour quelles actions et quels résultats ?

 

Autant de questions sans réponse de la part de l'équipe dirigeante.



15 août 2017

Comparaison des gouvernances : 2000 à 2007 et 2008 à 2015

 
Le tableau ci-dessous résume une analyse faite à partir de données provenant des rapports annuels, le compte de résultat et les variations du nombre d’adhérents pour chaque exercice. Pour faciliter la comparaison, les données portent sur deux périodes de 8 ans : 2000 - 2007 puis 2007 - 2015.

En effet, Jean-Luc ROMERO a été élu Président en 2007 lors de l'AG à l’automne ; on peut considérer que l'année 2007 n'a pas été de sa responsabilité.            

 



Données comparées


Nombre d’adhérents


Capitaux propres en début de période


Gain ou perte de capitaux en fin de période


Conclusion générale

Période 2000 - 2007


Forte croissance du nombre des adhérents (60 %)

Fidélisation très significative des adhérents (taux de renouvellement)


En moyenne annuelle, résultats d'exploitation positifs de façon significative sur la période


Augmentation significative des capitaux propres.


Décisions de stratégie qui ont conduit à des résultats probants par rapport aux objectifs.

 

Relation de confiance entre la Gouvernance et les adhérents.

Période 2008 - 2015


Moindre croissance du nombre des adhérents (53 %)


En moyenne annuelle, résultats d’exploitation fortement négatifs, de façon très importante, sur la période


Dégradation importante des capitaux propres.


La stratégie retenue a été peu efficace par rapport aux objectifs.

 

 

Relation difficile, conflictuelle entre la gouvernance et des adhérents.





13 août 2017

Dans un message sur Facebook

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10155447830305309&id=19801420308

J-L. Romero, candidat pour un 4ème mandat à la présidence de l'ADMD, croyant dévaloriser les candidats de la liste « Pour une mort sereine », précise : « ces candidats sont pour certains d’anciens ou actuels dirigeants ou délégués… »

C’est justement parce que les candidat(e)s de cette liste ont à la fois du recul sur le (dys)fonctionnement de l’Association et une vue précise sur les résultats non obtenus qu’ils sont candidats.

 

Merci à J.-L. Romero d'avoir attiré l'attention de ses abonnés sur

l'expérience de nos candidat(e)s.



24 juillet 2017

La stratégie de la gouvernance Romero

 

Identification de la stratégie actuelle de l’ADMD, telle qu’elle est pratiquée implicitement :

 

Communication

  • Présence intensive du président dans les médias, lors de polémiques autour de cas précis
  • Fort trafic de tweets ADMD (mêlés à d’autres causes)
  • Axe principalement politique : interpellation des parlementaires ‘en un seul clic’
  • Ton uniformément offensif  et émotionnel : harangues politiques, accusations tous azimuts, indignation

Positionnement

  • Refus absolu de considérer comme avancée, même minime, tout changement juridique sur la fin de vie
  • Mise en avant du fichier national des directives anticipées, comme preuve de notre avant-gardisme (mais que font-ils réellement de ce fichier ? quelle aide est apportée aux adhérents ?)
  • Présentation de projets de loi pour une aide active à mourir
  • Témoignages et sondages comme argumentaire
  • Communication essentiellement destinée aux politiques
  • Refus de dialoguer avec nos opposants ou contradicteurs : le Pr Sicard, par exemple

Effet obtenu

  • Médiatisation du président et personnalisation de l’association par la seule figure, hautement politique, du président
  • L’ADMD est souvent perçue de façon négative : extrémisme, jusqu’au-boutisme, intolérance, dialogue impossible


23 juillet 2017

Soutiens inattendus

 

Merci à Philippe Lohéac qui, dans un Retweet du 15 juin (voir ci-dessous) nous apprend que Jean Luc Romero et Christophe Michel soutiennent notre liste.
******************************************************************************************

Pierre Morel @PierreMorel44 -
15 iun.

Merci à et à d'œuvrer sans relâche pour une mort sereine