Présentation des candidats de la liste

Pour une mort sereine !


Nom et références

Motivation personnelle



Françoise BORDET  -  Caen (Calvados)
Retraitée, 77ans

Adhérente n° : 28952

Déléguée pour le Calvados

de novembre 2012 à février 2014

Je souhaite revenir à des statuts plus adéquats et à un fonctionnement démocratique et moins centralisé (nombre de mandats des administrateurs, nomination des délégués...).
Éthique et démocratie au service d'une meilleure efficacité.



Henri CHAMARET  -  Laval (Mayenne)

Retraité de la fonction publique, 74 ans

Adhérent n° : 57518

Délégué de la Mayenne (2003- 2010)
Membre du C.A. (2005- 2008)
Secrétaire général (juin 2007- mai 2008)

La nécessité d’ouverture et l’obligation de transparence sont les deux raisons de ma candidature.













Jean Pierre CHRISTIN  -  Bourg-en-Bresse (Ain)
Retraité cadre de banque, 67 ans
Adhérent n° : 65006

Délégué pour l'Ain depuis mars 2014


Madeleine COMTE-SPONVILLE 
Molières-Cavaillac (Gard)
Médecin psychiatre, 69 ans
Adhérente n° : 116382


Sylvie COURROY  -  Belfort (Territoire de Belfort)

Professeure agrégée d’anglais, retraitée, 67 ans

Adhérente n° : 35520

Déléguée ADMD pour le Territoire de Belfort depuis le 1er juin 2013

Représentante des usagers :
EHPAD Le Chenois et Hôpital Nord Franche-Comté


Gérard DOIRET - Châtillon (Hauts de Seine)

Retraité cadre de banque, 71 ans

Adhérent n° : 122049

Ancien correspondant ADMD pour Châtillon


Bruno HERAIL  -  Campestre et Luc (Gard)

Retraité-cadre développement vie associative, 70 ans

Adhérent n° : 112097

Militant de terrain


Jacqueline LAURENT - Nantes (Loire-Atlantique)

Retraitée - Enseignement supérieur et Recherche (génétique), 71 ans

Adhérente n° : 57 858

Déléguée en Essonne-Sud de 2008 à 2013


Marielle MAS - Grenoble (Isère)

Retraitée de l'enseignement, 82 ans

Adhérente n° : 74499

Déléguée pour l'Isère depuis 2010 


Jean-Claude MAURIES - Toulouse (Haute-Garonne)

Directeur gestion des contrats d’ AIRBUS retraité, 76 ans

Adhérent n° : 98852

 


Bernard SENET - Velleron (Vaucluse)

Médecin retraité, 69 ans

Adhérent n° : 41769

Médecin conseil de l'ADMD depuis 20 ans


Robert WOHLFAHRT - Rott (Bas-Rhin)

Médecin généraliste, 70 ans

Adhérent n° :90058

Délégué pour le Bas-Rhin depuis 5 ans

Membre fondateur du deuxième centre de soins palliatifs en France

Travail sur "les politiques de la liberté"

Membre de la Libre Pensée

 

Donner la priorité aux relations avec les adhérents - et les soignants - plutôt qu'aux politiques qui nous représentent si médiocrement.


Je décide de m’inscrire sur cette liste "pour une mort sereine" pour les raisons suivantes :
- œuvrer pour créer une dynamique relationnelle entre les membres de l’association par des groupes de réflexion, de soutien, de formation, de prise de décisions.
- accompagner au plus près les adhérents en souffrance.


Notre association doit rétablir le débat entre ses adhérents et avec le monde médical. Nous sommes riches de personnalités et de compétences très diverses, que nous pouvons solliciter pour mieux nous faire comprendre du grand public, de la presse et du monde politique, et pour atteindre notre but. Je m‘engage à agir dans ce sens.


Ma motivation est fondamentalement philosophique : le progrès nous permet d'échapper aux souffrances qu'ont subies nos ancêtres, c'est notre liberté de pouvoir en bénéficier. Il nous faut une société qui l'autorise, c'est la mission de l'ADMD. Pour être à la hauteur de cette responsabilité, une direction plus efficace, plus ouverte, plus rassembleuse et moins autocentrée sur une petite coterie soucieuse d'abord d'intérêts et d'apparences, lui est nécessaire ; c'est à son émergence que je souhaite contribuer.


Pour une vie associative au service des délégations, des adhérents et de leurs projets.


Pour une loi de Liberté dans une association réellement démocratique par la pratique de l’écoute réciproque, et transparente par le partage de l’information, je m’engage avec la liste "Pour une mort sereine !".


Je prêche en faveur d'actions plus courageuses et engagées pour obtenir le changement de loi que nous désirons, mais mes propositions, comme celles de nombreux camarades sont ignorées ; le dialogue est impossible, et les dysfonctionnements au sein de l'association sont patents. Je revendique le droit d'être écoutée par une hiérarchie élargie et renouvelée.


Membre de l’ADMD depuis 8 ans, j’ai constaté que la stratégie imposée dans cette période a échoué. Il est donc urgent d’en définir une nouvelle dans le cadre d’un retour aux statuts démocratiques antérieurs et à une gestion administrative et financière transparente.


Médecin généraliste en retraite, (j'ai participé à la création de lits de soins palliatifs à l'hôpital de l'Isle sur la Sorgue en 1999.) Depuis 25 ans je témoigne publiquement avoir respecté la volonté de patients et les avoir aidés à partir selon leur décision. Notre association doit repenser sa tactique, notamment vis-à-vis des médecins, pour parvenir à une loi "Belge". Notre équipe se sent capable de convaincre sereinement les élus de rédiger une loi de solidarité en fin de vie et d'égalité devant la mort.


Mon but est de tout faire pour conquérir ce droit de choisir ma mort.